Dallol, impression d’ailleurs

Site géothermal et volcanique situé au nord-est de l’Ethiopie, le Dallol est une région difficile d’accès et du coup très peu connue. Elle est d’autant plus réputée pour être d’une nature inhospitalière. Aridité, températures affolantes, salinité, acidité…, elle réunit les conditions les plus extrêmes de la planète. Isolée en plein cœur du désert du Danakil où les températures atteignent jusqu’à 50°c à l’ombre, ne faut-il pas être fou pour s’y aventurer.

Comme de nombreux autres lieux considérés comme inhospitalier pour l’Homme, le Dallol nous offre un décor inimaginable, d’une beauté surnaturelle et aux  couleurs absolument incroyables. Le relief façonné par une activité géologique et biologique intense, a des airs de paysage extraterrestre. Tous les facteurs cités plus haut font que ce site n’a encore été que très peu étudié. A ce jour, son activité complexe n’a pas encore livré tous ses secrets et  seul quelques scientifiques s’y sont aventurés.

volcanic-explosion-crater-danakil-depression

latest

Au milieu d’aiguilles de sel déposé en couches successives et érodées, se côtoient des champs de fumerolles jaune vif, des champignons d’évaporites allant jusqu’à plusieurs mètres de hauteur, des geysers, des sources chaudes  riches en minéraux, des lacs d’acides vert fluorescent, des terrasses de vasques boursouflés, des concrétions de soufre…Le tout dans des teintes allant du  rouge ardent au jaune intense, en passant par toutes les nuances de vert et de blanc. Le Dallol ressemble à ce que vous auriez pu admirer il y a 3,5 milliards d’années, quand naissait  la vie sur notre planète. Ce tableau de maître serait le fruit de la rencontre entre les eaux salées de la Mer Rouge qui ont inondé plusieurs fois la zone, et l’activité d’une chambre magmatique située sous un dôme de sel.

dallol-i-1209x800

dallol-2001

(Vasque d’acide bordé de concrétion de sel)

gsr

(Concrétions soufrées)

fumerolle-et-geyser

(Fumerolle : petit panache de vapeur sortant de terre et geysers à droite)

La dernière exploration scientifique en date a été menée en janvier 2016, mise sur pied par l’Association Aux Origines du Monde et le photographe Olivier Grunewald. Nommée « DALLOL : AUX FRONTIÈRES DE LA VIE », l’objectif  de l’expédition était de mieux connaître et protéger le site. Les recherches doivent servir par la suite à sensibiliser le gouvernement éthiopien et le convaincre de présenter le Dallol au Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’UNESCO.

Une découverte étonnante et primordiale est ressortie après l’étude des échantillons collectés sur le terrain. Alors que le Dallol semble être hostile à toute forme de vie, des micro-organismes proches des bactéries et encore inconnus sont identifiés. Ils ont la particularité unique de résister à l’hyper salinité du milieu. Mais les analyses vont encore continuer sur plusieurs années et le Dallol n’a pas fini de nous étonner.

Si vous voulez en savoir plus sur le Dallol et le déroulement de cette expédition, un article très complet est encore disponible sur le site de crowdfunding suivant : https://www.kisskissbankbank.com/expedition-dallol-aux-frontieres-de-la-vie.

Vous pouvez aussi admirer d’autres magnifique clichés sur le site du talentueux Olivier Grunewald : http://www.oliviergrunewald.com/photo/french/gallery/index.html

A bientôt,
Home.

127441

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s